CONNAÎTRE L'HISTOIRE DE LA COMMUNE

CONNAÎTRE L'HISTOIRE DE LA COMMUNE


Probablement construite par les Romains (50-51 avant J-C), la route nationale 12, qui relie Paris à Brest traverse la commune. Le bourg naît autour de l’église et son saint patron, Saint Rémi, donne son nom à la paroisse au XIème siècle. À cette époque, Saint-Rémy-sur-Avre se situe entre le Royaume de France et le Duché de Normandie. Une forteresse, la motte castrale, est construite pour se protéger des Anglais et des Normands. Ses vestiges sont visibles encore aujourd’hui. 

Au XIIème siècle, plusieurs rencontres ont lieu au « Gué de Saint-Rémy » probablement à l’emplacement du « vieux pont » : en 1178, Henri Plantagenêt, Roi d'Angleterre, et Louis VII y traitent de la paix et se préparent à la croisade. En 1189, c’est Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion qui s’y entendent sur une nouvelle croisade.

Durant la Guerre de Cent Ans (1337–1453) des combats incessants eurent lieu sur ce territoire entre Français et Anglo-normands. 

Plusieurs seigneuries s’établirent à Saint-Rémy-sur-Avre entre 1400 et 1790 : Seigneurie de l’Isle, de Saint-Ursin. En 1746, Louis XV offre la Seigneurie de Saint-Rémy et le château de Crécy Couvé (près de Dreux) à Madame de Pompadour qui revend le domaine au Duc de Penthièvre en 1757.

En 1792, Henry Sykes, citoyen hollandais, installe la première filature de coton dans l’ancien moulin à papier situé près de l’Avre. William Waddington, gendre d’Henry Sykes, et ses trois fils développèrent les filatures. C’est le début de l’essor de la commune et de l’industrialisation de la vallée d’Avre. La famille demeurait dans le château qu’elle fit construire en 1815. 

Au cours du XIXème siècle, de nombreuses constructions furent édifiées : l’école des garçons (aujourd’hui la mairie), le pont neuf, l’école des filles, le lavoir.  La commune fut dotée d’une gendarmerie en mai 1874 et le premier bureau de poste de la commune ouvrit en 1881.

La révolution industrielle était en marche : le chemin de fer se développait. La construction de la ligne Paris-Granville commença en 1861. Les voies furent installées à Saint-Rémy-sur-Avre en 1867 et l’inauguration de la ligne eut lieu le 3 juillet 1870.

Le XXème siècle fut marqué par les deux guerres. Quatre-vingt-huit Rémois perdirent la vie lors du conflit de 1914-1918. La ville fut occupée par les armées allemandes de 1940 à 1944 et le terrible bombardement de cette année-là endommagea très sérieusement l’église. La résistance était présente dans la région avec le réseau Hunter. Saint-Rémy-sur-Avre fut libérée par les armées alliées le 25 août 1944.

À partir des années 1955, la ville est réparée et aménagée suite aux dommages de guerre et à la croissance d’après-guerre : construction d’immeubles de logements, de lotissements de maisons et d’équipements municipaux. 

La population augmente : l’école maternelle de la Vallée et l’école du Bois d’Hauterre sont construites ainsi que de nombreux équipements culturels et sportifs. Des entreprises s’installent, notamment le laboratoire pharmaceutique Abbott, devenu Famar et aujourd’hui Delpharm.

Saint-Rémy-sur-Avre n’a cessé de se développer et de s’embellir pour devenir une ville attractive où il fait bon vivre.

Retrouvez toute l’histoire de la ville dans l’ouvrage d’Yvonne Darimont « Saint-Rémy-sur-Avre au fil du temps… », disponible au Syndicat d’Initiative.